CHAPITRE 9

ATTAQUE DU DEPOT DES MINUTIONS DE LONG-BlNH PAR LES NGUY
Long-Binh, la grande base américaine pendant la guerre du Vietnam 1965-1973, est devenue la base logistique la plus importante de l’armée de la République socialiste du Viêtnam depuis son occupation du Sud- Viêtnam en 1975. Presque toutes les munitions destinées aux unités stationnées dans le Sud, notamment les fameux Sam 7, sont stockées dans les anciens abris aménagés à cet effet par les Américains. Depuis le début de 1977, les bateaux de Moscou déchargent sans arrêt du matériel militaire au New Port, en amont de Saigon, spécialement aménagé par les U.S.A. pour recevoir les cargos ravitailleurs du corps expéditionnaire américain. Les bô-dôi montent une garde très stricte aux alentours de cette base importante.

Voir plus: Voyage Vietnam authentique | excursion baie d’halong terrestre | voyage au vietnam et cambodge | voyage privé au vietnam
Le matin d’une journée étouffante du milieu de mars 1977, le paisible chef-lieu Binh-Duong est ébranlé par des explosions rappelant tragiquement les bombardements des B-52 de triste mémoire. Des rumeurs courent que les Américains bombardent Biên-Hoà, localité située à quelques kilomètres de Long-Binh. Les haut-parleurs des voitures de Service de propagande révolutionnaire parcourant les rues de la localité, annoncent que les détonations, qui mettent en émoi la population, proviennent de la destruction des stocks de munitions périmées, et appellent au calme. Mais les explosions se poursuivent sans interruption et deviennent de plus en plus violentes : certaines font voler en éclats les vitres des fenêtres.
Dans l’après-midi, les gens revenus de Biên-Hoà, font connaître la vérité : le dépôt de munitions de Long-Binh saute à la suite de l’action des commandos de la Résistance anti-Hànôi. Les explosions continuent jusqu’à tard dans l’après-midi du lendemain. La circulation sur l’autoroute qui longe la base et conduit à Biên-Hoà est interdite pendant une semaine, ainsi que la route qui mène à Vung-Tâù et qui contourne Long-Binh.
Deux jours plus tard, un communiqué diffusé par les haut-parleurs du Service de propagande annonce : « Trois saboteurs nguy, à la solde de la C.I.A., ont pénétré dans la base de Long-Binh, dans la nuit du 16-17 mars 1977, pour perpétrer des sabotages. Le Service de garde les a immédiatement détectés. Deux saboteurs ont été abattus, le troisième a réussi à prendre la fuite, après avoir mis le feu à un petit dépôt de munitions. Au cours de la même nuit, les agents de la C.I.A. ont également bombardé, par mortier, le dépôt de carburants à Nhà-Bè sans résultat appréciable. Nos bô-dôi sont en train de ratisser le Rùng-Sat pour retrouver les emplacements des mortiers et les complices qui ont aidé les nguy dans leur tentative criminelle anti¬révolutionnaire ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*