Hanoi

Une mission si courte 3

Revu et corrigé par L. Jospin, j’écrivais : « Depuis deux ans, l’Angkar (“ l’organisation ”), tout à la fois l’Etat et le parti unique, maintient rigoureusement closes les portes du Cambodge… A qui la faute dès lors si pour se faire une idée de ce que vit et subit le peuple khmer, nous sommes réduits principalement aux récits des ... Read More »

Une mission si courte 2

Et voilà : aux commandes dans le Sud qui trouve-t-on après les coups sévères portés depuis 1968 par la police de Thieu aux « cadres » du GRP ? Une « avant-garde » médiocre, et d’autant plus sectaire que médiocre, et de bons vieux « cadres » venus du Nord quelquefois origi¬naires du Sud, en tout cas prêts à remettre ... Read More »

Une mission si courte

Du crachin tonkinois, à la mousson d’Asie, voici en conclusion la baroque et surprenante histoire d’un pléni¬potentiaire, qui se croit bien assis : ô lecteurs si curieux, lisez ! Histoire de voir ! En réponse à une demande de congé faite en mai 1976, Paris me donne son accord par un TO qui, curieusement, s’achève par la formule : lettre ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne… (7)

Un autre aspect de la mission mérite-t-il d’être indiqué ? C’est un exemple de désinformation, voire de malentendu où trois personnages sont en quête d’explica¬tion. Après avoir mené à bien sa dernière mission, le secrétaire général se trouva fort étonné et même irrité par deux dépêches de I’AFP. Pour mieux faire part de son éton¬nement il prit sa plume pour ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne… (6)

Le ministre vietnamien réussit à pénétrer dans le monologue : « Encore une fois, dit-il, il n’y a rien en moins, nous continuons à régler les problèmes ». DE COURCEL (sans désemparer) : Quid du statut du consulat ? Et du quitus fiscal ? Réponse du Vietnamien : Jusqu’à la réunification vous pouvez utiliser le consulat ; on va parler ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne… (5)

Une dernière question adressée à Pham Van Dong « lors du voyage qu’il désire effectuer en France, quelles sont les provinces qu’il souhaiterait visiter ? ». Il prend son temps et très sérieux lance : « Toutes les provinces ! ». En fait, le vieil internationaliste happé par ses camarades moscovites restera si longtemps en URSS, qu’en 1977 lors de ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne… (4)

Tenue « Mao » et vieille Volga noire, Pham Van Dong était arrivé à l’heure. Que dis-je à la minute, sans causer la surprise : l’extrême précision d’un rendez-vous est un des snobismes de la hiérarchie vietnamienne. D’entrée de jeu, sur le perron, il avait distribué une bonne brassée de baisers aux enfants puis qualifie de « belle maison » ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne… (3)

Deuxième temps de la séance : le règlement des problèmes bilatéraux. Pour la délégation vietnamienne la liquidation du passé s’impose. Les rapports doivent « changer de caractère ». L’amitié, la compréhension doivent créer l’atmosphère nécessaire pour convaincre les Français de rester au Sud. Puis, prenant de la hauteur, Dang Thi parle d’une « vision stratégique… globale » pour régler les ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne… (2)

Retour aux problèmes concrets avec le départ des Français du Sud ; leur déménagement ; les réquisitions, etc. Le Vietnamien « comprend », comprend tout et recon¬naît qu’il ne faut pas « passionner l’opinion » et l’accord se fait très vite pour que, dans les jours à venir, les experts cherchent et trouvent des solutions à tous ces problèmes. La ... Read More »

Un maillon d’une si longue chaîne…

Attendue à Hanoï le 25 novembre 1975, la mission de haut niveau sera donc conduite par Geoffroy de Courcel, ambassadeur de France et secrétaire général du Quai d’Orsay, qui a été reçu le 21 par le président de la République. Elle comprendra le directeur du Trésor (Haberer), le directeur des Français à l’étranger (Dupuis), le directeur des relations économiques bilatérales ... Read More »