Monthly Archives: November 2014

CHAPITRE 8 (II)

La libération du Sud-Viêtnam n’inquiète pas trop Madame B.L. et son fils qui pensent que le changement ne concernera que les politiciens de l’ancien régime. Eux, ils ne font que du commerce et seront prêts à payer tous les impôts et taxes réclamés par les autorités. Quand l’équipe de can-bô chargé de confisquer leurs biens, se présente chez eux vers ... Read More »

CHAPITRE 8

SANCTIONS CONTRE LES CAPITALISTES COMPRADORS En prenant le pouvoir après la reddition du régime de Saigon, le gouvernement révolutionnaire provisoire du Sud- Viêtnam publie un manifeste déclarant notamment que les nouvelles autorités respectent les biens, les avoirs et le droit d’exercer librement toute activité qui ne porte pas atteinte à la sécurité de l’Etat. Seuls les capitalistes compradors, c’est- à-dire ... Read More »

CHAPITRE 7

DEBARQUEMENT NGUY (REBELLE) A TRAVINH A la fin du mois d’octobre 1975, les petits commerçants qui font quotidiennement la navette entre Tràvinh et Hô Chi Minh Ville pour gagner un maigre bénéfice, unique ressource pour nourrir leur nombreuse progéniture, se trouvent refoulés à la limite des deux provinces, par les guérilleros chargés du contrôle, qui donnent comme explication : « ... Read More »

CHAPITRE 6

PREMIER ECHANGE DE MONNAIE (SEPTEMBRE 1975) Après la reddition sans condition du gouvernement de Saigon, le 30 avril 1975, les billets de banque émis par l’ancien régime continuent de circuler comme auparavant. Les commerçants, après le choc de la défaite, recommencent à trafiquer. Ils pensent que les vainqueurs maintiendront le système économique antérieur puisqu’ils laissent intacte la monnaie antérieure. Aveugles ... Read More »

CHAPITRE 5

BO-DOI CONTRE CONG-AN Quelques semaines après la prise de possession du Sud-Viêtnam, le Công-an Vu (KGB version Hànôi) s’installe à Binh-Duong et son Chef, Tarn T., confie à ses intimes qu’il est déterminé à mettre tout le monde au pas, y compris et surtout les bô-dôi qui aident les commerçants à court-circuiter les contrôles économiques imposés par le nouveau régime. ... Read More »

CHAPITRE 4

MYTHE DU BO-DOI INCARNATION DE LA REVOLUTION Pendant les trois décennies de lutte armée contre les envahisseurs français et américains, les bô-dôi ont acquis la réputation bien méritée de respecter scrupuleusement les biens des habitants. C’est une des raisons les plus importantes, sinon la principale, qui pousse les paysans vietnamiens à ravitailler les résistants, à les cacher et à leur ... Read More »

CHAPITRE 3 (II)

Il marche droit devant lui, sans but. Il est entièrement bouleversé. Son état d’âme est exactement celui d’un amoureux qui vient d’avoir la preuve formelle que sa compagne bien-aimée, en qui il a une confiance entière, le trompe. Il rumine dans son cerveau les moyens de se venger des gens qui l’ont berné depuis des années. Il erre ainsi pendant ... Read More »

CHAPITRE 3

REACTION D’UN BO-DOI PENDANT UNE SEANCE D’AUTOCRITIQUE Le lieutenant X. fraîchement promu en récompense de ses exploits pendant la campagne de libération du Sud- Viêtnam, est envoyé en mission à Hô Chi Minh Ville pour une durée de 15 jours, à la fin de mai 1975, par le commandant de son unité basée à Phu-Loi, dans le faubourg de Binh-Duong. ... Read More »

CHAPITRE 2

OPINION D’UN BO-DOI UN MOIS APRES LA LIBERATION DE SAIGON (MAI 1975) La pharmacie T.P. est située à la place du vieux marché de Binh-Duong La gérante est originaire du Nord- Viêtnam. Elle est venue dans le Sud en 1955 avec ses parents, après la signature des accords de Genève de 1954, à la suite de la défaite française à ... Read More »

CHAPITRE 1 (III)

Dans la province de Binh-Duong, après la capitulation du régime de Saigon, la population commence à ouvrir timidement les portes des maisons et à se répandre dans les rues. Tous les objets abandonnés sur les voies publiques sont scrupuleusement respectés, tant est grande la crainte populaire vis-à-vis des vainqueurs. Toutes les familles se disputent l’honneur d’héberger un bô-dôi (soldat de ... Read More »